Modernisation de la formation en comptabilité au Congo RDC

Banana Comptabilité a été choisi comme logiciel à utiliser dans toutes les écoles professionnelles de la République démocratique du Congo (RDC), pour la formation des techniciens comptables. La nation s'est ainsi placée à l'avant-garde mondiale dans l'enseignement de la comptabilité, en réformant le contenu et l'approche de l'enseignement. C'est le premier pays au monde qui introduit systématiquement l'utilisation du logiciel dans la formation, qui adapte ses programmes et qui, lorsque les outils sont disponibles, permet l'utilisation du logiciel pour les exercices et les examens. L'objectif de cette réforme est d'améliorer la formation afin que les futurs techniciens comptables soient capables d'utiliser les technologies modernes et de devenir les architectes de la transition numérique.

Regardez ce beau reportage télévisé sur l'introduction de Banana Comptabilité dans les écoles professionnelles du Congo (1:38 min).

Vous trouverez ci-dessous une description de la manière dont les autorités congolaises ont mis en place le projet, des difficultés qu'elles ont rencontrées et de la manière dont elles les ont affrontées et surmontées.

Introduction du système de comptabilité OHADA

La République démocratique du Congo est un très grand pays d'Afrique centrale, avec une population de plus de 85 millions d'habitants. En 2012, le pays a rejoint l'OHADA, l'Organisation africaine pour l'harmonisation du droit commercial. La RD Congo a ensuite repris la législation de cette communauté. Le ministère de l'enseignement primaire, secondaire et professionnel de la RDC, qui supervise la formation des comptables dans tout le pays, s'est ainsi trouvé à réformer la formation en adoptant les nouvelles règles de l'OHADA et le reporting des entreprises. Ce projet concerne plus d'un demi-million d'élèves et plus de 10 000 enseignants dans 4 000 classes des 27 provinces du pays.
Le système OHADA dispose d'un plan comptable très structuré, conçu pour être adapté aux grandes entreprises et pour être utilisé avec des outils informatiques. Il était très difficile de préparer adéquatement les élèves sur ce système sans l'utilisation de logiciels appropriés. Les entreprises du pays ont également insisté pour que les techniciens comptables soient formés pour savoir comment faire la comptabilité avec des logiciels, comme c'est le cas dans les entreprises.

 

Ohada nazioni

A la recherche du logiciel de comptabilité adéquat

Le ministère s'est fixé pour objectif de saisir l'opportunité du changement pour introduire l'utilisation de programmes de comptabilité dans l'enseignement. En 2017, il a chargé la Direction des programmes scolaires et matériel didactique (DPSMD), par l'intermédiaire de l'unité des matières commerciales, d'élaborer un plan de passage à la formation à l'aide de logiciels de comptabilité. Un groupe de travail a donc été créé pour évaluer les logiciels pouvant être utilisés dans la formation. Le groupe a identifié plusieurs produits dont Banana Comptabilité, un logiciel pour les petites entreprises, produit par une société suisse, disponible en français, similaire à Excel, et qui est également utilisé dans la formation dans plusieurs pays. Le logiciel semblait particulièrement adapté à cet objectif, il mettait déjà en œuvre en partie le système OHADA et la société proposait une licence gratuite pour les écoles. La DPSMD a décidé de procéder à une évaluation plus approfondie, qui a duré plusieurs mois, pour voir si le programme permettait bien d'utiliser le plan comptable de l'OHADA.

Banana Comptabilité s'est avéré être le programme le plus approprié pour répondre aux exigences identifiées par le DPSMD. Il s'agit d'un logiciel professionnel de comptabilité qui supporte entièrement le système OHADA et son plan comptable. Il peut être utilisé individuellement par les enseignants et les élèves. Chacun peut tenir sa propre comptabilité, saisir les écritures et, une fois l'exercice terminé, remettre le fichier à l'enseignant pour correction. L'interface est similaire à celle d'Excel et est donc facile à comprendre et permet aux étudiants d'expérimenter et de corriger. Le programme peut être installé sur les ordinateurs existants dans les écoles, sans qu'il soit nécessaire de faire appel à un technicien spécialisé. Il ne nécessite pas de connexion internet permanente et grâce à la licence gratuite pour les écoles, aucun investissement n'est nécessaire pour l'achat et la gestion du logiciel. Banana.ch SA, impressionnée par l'ampleur de ce projet très ambitieux et innovant, et vu sa grande expérience dans la formation, s'est mise à disposition pour développer gratuitement le logiciel, selon les besoins spécifiques, et pour offrir son soutien.

La RD du Congo est une immense nation et, comme d'autres pays de la région, elle est confrontée à d'importants problèmes de logistique et d'infrastructure. La modernisation de toutes les écoles du pays n'était pas tâche facile. Cependant, le Ministère était convaincu que la numérisation allait être une incroyable opportunité pour le système éducatif national de rattraper son retard et d'être à l'avant-garde. Les conditions préalables à la réussite semblaient toutefois être réunies, car tous les acteurs étaient motivés et déterminés à tout faire de la meilleure façon possible. Le projet a bénéficié d'un soutien politique total, tant au niveau national que provincial. Les enseignants, en plus, attendaient avec impatience des améliorations apportées. Les objectifs étaient également partagés par les entreprises qui ont vu la possibilité d'embaucher des jeunes, déjà formés au système OHADA et aux outils informatiques modernes, de façon être en mesure d'aider les entreprises dans la transformation numérique et l'adoption de méthodologies et d'outils de gestion plus efficaces. Cette formation, beaucoup plus attrayante pour les entreprises, aurait rendu les étudiants plus compétitifs dans le monde du travail, augmentant ainsi considérablement leurs chances de trouver un emploi.

Dans cette courte interview vidéo, M. Nicholas Nyange, inspecteur principal du Haut Katanga, résume très bien les éléments fondateurs du projet.

Formation des formateurs et des enseignants

Cependant, il y avait de nombreuses difficultés à surmonter. Le groupe de travail a jugé nécessaire de procéder étape par étape, avec la prudence qui s'imposait. Elle a ainsi développé une stratégie à court, moyen et long terme pour l'introduction de nouvelles techniques d'enseignement de logiciel. Comme il n'était pas possible de former directement tous les enseignants, une approche pyramidale a été envisagée. La DPSMD aurait formé des formateurs dans chaque province. Ces derniers, à leurs tours, formeraient les enseignants. L'introduction dans les classes serait également progressive, avec des phases d'expérimentation et d'évaluation.

Le groupe de travail a mis en place un module de formation, s'étendant sur dix jours, permettant à la DPSMD de mettre en place le programme de formation, puis à l'envoyer aux formateurs pour former les enseignants. Les premiers cours pour les formateurs ont eu lieu à Kinshasa en mars 2019. Les participants étaient enthousiastes et la formation a été un réel succès. Banana Comptabilité s'est avéré bien répondre à leurs exigences. L'installation dans les salles de classe s'est déroulée sans problème et les formateurs ont appris à l'utiliser pleinement dans les délais prévus. Tout le monde était motivé pour saisir l'occasion d'apprendre à utiliser les nouvelles technologies et les systèmes OHADA. Cela a grandement facilité la tâche et a permis de surmonter les différents problèmes techniques et les limites logistiques. En l'espace de quelques mois, plus de 1000 enseignants ont été formés.

Lubumbashi formazione dei formatori su Banana Contaiblità

Expérimentation en milieu scolaire

A partir de septembre 2019, Kinshasa a commencé à étendre cette expérience au niveau scolaire, en introduisant le logiciel dans certaines classes du quatrième niveau. En décembre 2019, le premier cours pour formateurs dans les autres provinces du pays a eu lieu à Lubumbashi, la deuxième ville du pays. Ici aussi, nous y avons retrouvé le même enthousiasme. Une cérémonie de clôture a été organisée en présence des autorités nationales et de celles de la province du Haut-Katanga. Début janvier 2020, l'introduction du logiciel a commencé dans certaines classes de quatrième année des écoles professionnelles de Lubumbashi.

Lubumbashi formazione, cerimonia di chiusura

Sur la photo de gauche à droite : L'Inspecteur Principal Provincial de l'enseignement primaire, secondaire et technique de la province de Lualaba: Mr Nicolas Nyangel, L'Inspecteur Principal Provincial de l'enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) du Haut-Katanga 1: Mr Michel Djamba Kaombe. L'Inspecteur Général de l'EPST de la RD del Congo; Le Ministre Provincial en charge de l'éducation; Le Directeur Provincial de l'EPST du Haut-katanga; La Révérende Sœur Préfète du Lycée Wema.

Une coopération technique étroite

Le personnel de Banana.ch SA, durant toutes les phases, est resté en contact avec les responsables du projet, leur fournissant des éclaircissements et des conseils techniques. La société Banana.ch SA, selon les instructions des experts de la DPSMD, a développé une extension de Banana Comptabilité qui permet l'impression du bilan, du compte de résultat et des flux de capitaux, comme le prévoit la réglementation. L'extension a été mise à disposition gratuitement. Au cours de ce processus, le modèle de plan comptable de l'OHADA a également été amélioré et mis gratuitement à leur disposition.
Le Département demande aussi à Banana.ch SA de développer d'autres extensions, dont une pour gérer la TVA et imprimer le relevé de TVA, selon les spécifications de l'administration fiscale de la RD du Congo.  En outre, profitant du fait que le système OHADA est très structuré, ils souhaitent le développement d'extensions pour le calcul des indices et l'évaluation des performances de l'entreprise. Grâce à ces développements, les stagiaires pourront être formés sur les aspects pratiques de la fiscalité et du contrôle. Ce n'est pas facile pour les jeunes de trouver un emploi, c'est pourquoi cette formation complète et de pointe est très importante car elle leur permet d'être compétitifs sur le marché du travail.

Rapports comptables OHADA

Évaluation intermédiaire

Le projet se déroule très bien. La DPSMD estime pouvoir former tous les enseignants, au cours des deux années prévues, pour l'utilisation du logiciel dans l'enseignement. L'expérimentation en classe a commencé et sur la base des résultats, des corrections et des améliorations seront apportées.
La DPSMD a également déjà adapté ses normes. La RD du Congo est devenue ainsi le premier pays au monde à permettre aux étudiants de réaliser des exercices et des examens de comptabilité à l'aide d'outils informatiques. Ceci est un atout très important car les enseignants, là où il y a suffisamment d'ordinateurs, ne seront plus obligés d'enseigner la méthode manuelle, qui n'est plus généralement utilisée que pour les examens.

La possibilité d'installer et d'utiliser Banana Comptabilité sur les ordinateurs existants dans les écoles a été un élément central du succès de ce projet. Le logiciel fonctionne également sur des ordinateurs qui ne sont pas exactement de dernière génération tout comme sur ceux sans connexion internet.  La formation des enseignants et l'expérimentation de l'enseignement aux élèves pouvaient ainsi démarrer et progresser rapidement, car aucun investissement et aucune adaptation technique n'étaient nécessaires. En dépit des moyens très limités, même l'école publique, qui dessert la majorité de la population, a réussi à faire un grand saut technologique et adapter la formation aux besoins du monde du travail. Toutefois, le défi infrastructurel demeure. Toutes les écoles du pays ne disposent pas de salles informatiques permettant à tous les élèves de pratiquer la comptabilité et de s'exercer individuellement.

Améliorations utiles de l'enseignement

Pour la société Banana.ch SA, la collaboration avec la DPSMD a été très stimulante et utile. Elle s'est retrouvée à travailler avec un groupe de personnes très motivées et professionnelles qui savent compenser le manque de ressources et les lacunes infrastructurelles grâce à une excellente connaissance des besoins de leur pays et à une vision claire des priorités et de la manière de les atteindre.
Banana.ch SA a été confrontée à une situation technologique différente. Les étudiants n'ont, souvent, pas d'ordinateur mais des téléphones portables et les connexions internet sont généralement plus lentes et plus chères. Cela a conduit à une solution où la comptabilité est faite avec le téléphone portable. Cela a conduit à l'amélioration de la version Banana Comptabilité pour les systèmes d'exploitation Android et iOS. La technologie progresse et, dans quelques années, tous les étudiants pourront installer le logiciel sur leur smartphone et l'utiliser pour des exercices de comptabilité en classe ou à la maison, même en l'absence de connexion internet.

Lubumbashi inizio formazione allievi

Dans Banana Comptabilité, chaque fonction est documentée avec précision. Toutefois, la documentation n'était accessible que via Internet. Nous avons donc travaillé sur une solution qui a permis de mettre à disposition toute la documentation en format pdf, qui peut ensuite être téléchargée et consultée sur les ordinateurs personnels, même en l'absence de connexion.

L'introduction d'un logiciel de comptabilité implique généralement des coûts importants pour les entreprises. Banana Comptabilité a un prix à la portée de toutes les entreprises et ne nécessite aucune infrastructure technique particulière. Cette offre pourrait permettre à de nombreuses entreprises de la RD du Congo de disposer d'un outil de gestion moderne, leur permettant de numériser leur gestion comptable ; elles pourront ainsi devenir plus efficaces et compétitives et effectuer les différentes tâches plus facilement. Cela pourrait également se traduire à moyen et long terme par une plus grande prospérité pour les entreprises et par une réduction des coûts et une augmentation des recettes fiscales pour l'État.

Un exemple pour les autres nations

Dans le monde entier, comme le rapportent plusieurs études, les logiciels sont encore peu utilisés dans la formation à la comptabilité. Le projet visant à introduire systématiquement l'utilisation de logiciels de comptabilité dans les écoles place la RD du Congo à l'avant-garde au rang mondial. Nous devrons attendre les résultats de l'expérimentation dans les classes, mais l'enthousiasme que le projet a suscité et les résultats obtenus jusqu'à présent sont considérables. Il est possible que ce projet devienne le point de référence pour d'autres institutions et nations, qui veulent moderniser la formation des techniciens comptables et la rendre plus conforme aux besoins d'un monde qui devient de plus en plus numérique.

Situation actuelle

Cette page a été rédigée fin janvier 2020 et montre l'état d'avancement du projet à ce jour. Le projet et les développements se poursuivent, il se pourrait donc que ces informations ne contiennent pas toutes les nouvelles des derniers développements.

Partager cet article: Twitter | Facebook | LinkedIn | Email